Dans l'ancienne maison du peintre américain Frederick James on peut admirer ce magnifique escalier
.ESCALIER

maison_peintre

Cette maison appartient maintenant à l'université Laval . Voici la copie de l'article parut dans le journal de la communauté universitaire de LAval. http://www.aufil.ulaval.ca/articles/pavillon-gaspesie-4322.html
l’Université a reçu tout un cadeau de la part de la Fondation de l’Héritage canadien du Québec: la Villa Frederick-James de Percé, qui devient ainsi un nouveau pavillon de l’Université Laval en Gaspésie. La majestueuse résidence au toit rouge qui surplombe le Rocher Percé continuera d’accueillir l’École internationale d’été de Percé de l’Université Laval, mais pourra également à l’occasion servir de tête de pont pour d’autres activités de l’Université en Gaspésie.

L’édifice, construit en 1888 par le peintre américain Frederick James, fait partie de l’Arrondissement naturel de Percé, reconnu et protégé depuis 1973 par la Loi sur les biens culturels du gouvernement du Québec. La vaste demeure d’allure victorienne, élégante et harmonieuse, tant par ses volumes, que sa fenestration et son ornementation, se caractérise par son aspect Shingle, une particularité des bâtiments de style néo-Queen-Ann. Solidement ancrée au Cap Canon, La Villa James se divise en deux parties: la partie nord, munie d’une immense baie vitrée, origine d’une maison qui a été déplacée depuis le village de Percé pour créer l’atelier du peintre. La partie centrale et la partie sud forment une seconde maison qui est accolée à la première. Elle dispose d’une galerie fenestrée, d’un bel escalier, de trois foyers, d’une cuisine située face au Rocher Percé, d’une salle à manger surplombant le quai et la Ville de Percé ainsi que de trois chambres à l’étage. À partir de cette demeure patrimoniale situé sur un promontoire, on peut admirer, d’un côté le Rocher percé et l’Île Bonaventure, de l’autre, la ville de Percé et les montagnes de la Gaspésie.